Le lac Baïkal : un lac de titans

lac Baïkal record plus volumineux profond Sibérie vie éternelle legende

Le lac Baïkal bat vraiment tous les records ! Il est à la fois :

Le plus profond (jusqu’à 1637 mètres, ce qui fait que le point le plus profond du lac se trouve à 1285 mètres sous le niveau de la mer… sacrée balafre non ?)

Le plus vieux (25 millions d’années)

Le plus volumineux, 23400 kilomètre cube, ce qui en fait la plus grande réserve d’eau douce du monde (soit près de 1/5ème de l’eau douce à l’état liquide de la planète)

Un des plus purs et des plus transparents, on voit parfaitement jusqu’à 40 mètres de profondeur.
Explication : saturé en oxygène et abritant une espèce endémique – c’est à dire qui n’existe que dans ce lac – de zooplancton, l’epischura baikalensis, qui filtre ses impuretés, finalement il s’auto-nettoie.
C’est de ce bleu très pur qu’il tire les surnoms de « Perle de Sibérie » ou « Oeil bleu de Sibérie » donné par les riverains.

 

Situé au Sud-Est de la Sibérie (juste au dessus de la Mongolie) il s’étend sur 636 kilomètres de long et 79 de large.

On estime entre 1500 et 1800 le nombre d’espèces animales qui y vivent, dont plus de la moitié sont endémiques (notez quand même que l’epischura baikalensis représente à lui seul 80 à 90% de la biomasse totale du lac. Note : la biomasse c’est grosso modo la masse totale des espèces vivantes – animaux ou végétaux – du lac).

La légende raconte aussi qu’au bout d’une tourbière des abords du lac, se cacherait une eau qui donne la vie éternelle. Mwé… vous r’prendrez bien un ptit peu d’eau de vie de Sibérie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

1 comment