Puzzle et manipulation mentale : saurez-vous en venir à bout ?

les lecons de choses - Enigme_manipulation

 

Bête de puzzle ?!?

 

Alors tout d’abord réfléchissez au MINIMUM 5 minutes avant de déployer la solution du puzzle (ci-dessous), une petite surprise vous attend plus tard, mais si vous n’avez pas tenté de le résoudre vous-même ça ne marchera pas !

 

Voir la réponse

 

Bon voilà, maintenant connaissez la solution à cette première énigme, nous allons compliquer un peu. Saurez vous cette fois découper le carré ci-dessous en 5 formes superposables ?

Non non non n’allez pas voir la solution tout de suite ;)… allez un petit effort !

 

les leçons de choses - Enigme_manipulation-Partie_2

 

Voir la réponse

 

Les puzzles existent depuis assez longtemps. Le premier que l’on connait est le puzzle d’Archimède, posé par Archimède en personne en – 250 avant J.C. Nous y reviendrons dans un autre article car il s’agit d’un sujet assez intéressant. Ce puzzle apparaît dans un traité appelé le Stomachion (ou Ostomachion, ou Syntemachion ou même Loculus en latin), dont l’étymologie n’est pas bien claire.

 

les-lecons-de-choses_puzzle-archimede-stomachion-defait les-lecons-de-choses_puzzle-archimede-stomachion

 

Il consiste dénombrer le nombre de réarrangements possible de 14 pièces, qui rassemblées peuvent former un carré.

Il existe 536 façons de reformer un carré avec ces pièces, et ce nombre n’a été démontré qu’en 2003 !!

 

Quand au premier puzzle « classique », vous savez, celui qui est découpé de sorte que les pièces puissent s’accrocher entre elles ? (cf. image ci-dessous) Il a été inventé en 1766-67 par  le cartographe britannique John Spilsbury. Il était découpé dans une carte d’Angleterre en bois. Il défiait les gens de la reconstituer !

 

les lecons de choses puzzle classique jigsaw

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

2 comments

  • J’ai échappé à la manipulation en cherchant tout de suite une solution simple et en remarquant que le grand carré était composé de 3×3 carrés, eux-mêmes composés de 5×5 carrés, soit 15×15, donc on a 5 bandes de 3×15 petits carrés. Il suffit au fond de savoir qu’un problème difficile peut avoir une solution simple, la difficulté résidant parfois dans l’accès à la solution (qui peut être cachée de diverses façons, peu intuitive, etc.) plutôt que dans la complexité de la solution elle-même.